volume-upvolume-offAsset 1r8r7r6r5r4r3r2r1Plan de travail 1Asset 1
Une exploration collective des nouveaux usages de la lumière
Marc Fontoynont est professeur au sein de l’Aalborg University à Copenhague. Dans le cadre de ses travaux, il a réuni un consortium de plusieurs dizaines de professionnels danois de l’éclairage. Des industriels, designers ou installateurs qui participent activement à ce travail d’exploration dans des domaines aussi variés que le bâtiment, l’espace urbain, l’automobile, les activités de loisir ou le mobilier.

La digitalisation récente de l’éclairage, grâce à l’usage de LEDS et de techniques numériques de pilotage, offre des possibilités quasi illimitées de contrôle des intensités lumineuses et des couleurs. Et ce, à des coûts abordables et avec des consommations modestes en énergie électrique. Pour nous, chercheurs, cette situation offre une opportunité historique d’explorer plus librement les besoins humains en matière de lumière, sans connaître les limitations techniques des produits d’éclairage qui étaient disponibles au XXe siècle.  

Ainsi, nous avons développé un ensemble de procédés permettant à des panels d’observateurs de juger des solutions d’éclairage particulièrement innovantes, dès leur phase de conception, autrement dit bien avant la réalisation des produits.

Le procédé nécessite la création par ordinateur d’images de scènes lumineuses calibrées, puis de les présenter à des observateurs à l’aide de projecteurs haute définition ou de casques de réalité virtuelle. Cette procédure permet d’identifier les solutions préférées, selon des protocoles connus dans le domaine des sciences comportementales.  

Impliquer le consommateur, le citoyen, le gestionnaire ou le client dans la recherche de nouvelles solutions d’éclairage : c’est cela la nouveauté la plus radicale ! Et aujourd’hui les technologies de visualisation permettent cette exploration collective et conviviale des nouveaux usages de la lumière. Nous voyons déjà poindre des pistes particulièrement attrayantes : plus de flexibilité des éclairages selon les aménagements et les besoins, une plus grande utilisation des surfaces lumineuses verticales, l’augmentation des effets de modelés, la possibilité de mélanger des teintes de lumière, la multiplication de petites sources de lumière, etc. 

Impliquer le consommateur, le citoyen, le gestionnaire ou le client dans la recherche de nouvelles solutions d’éclairage : c’est cela la nouveauté la plus radicale !
X